Spotlighting Pan-African Poetry

Biography

Zeinixx

Featured Poem:

Ont Dit

Enlarge poem

Leonard De Vinci m’a dit « Peins et tu n’auras plus faim »

Fin de l’histoire qui débute juste là

La fille folle qui fait la môle

Folle des couleurs qui lui donnent chaleur et douceur,

Stupeur, ils m’ont parlé et là j’me suis lâchée

Eclatée en mille, je me suis dispersée dans le monde,

Et partout comme une onde marquée

Et je me recueille sur une tombe d’un homme qui fut une bombe.

Sombre fut ma vie avant ces voyages infinis,

Ou partout je partage beau temps ou orage,

Avec tous ces grands hommes qui m’ont toujours donné courage

De Vinci m’a dit « Peins, Peins et toute ta vie tu auras un repas et là tu gagneras ton pain et prendra des pains dans des mares parfumées de tin »

Un jour je me suis réveillé et j’ai peins et là c’étais la fin d’une obscurité qui a fait jaillir mes sceptres de dignité

Senghor m’a dit « Oses, Oses et là tu prendra une pause, ta vie seras rose et inspiration seras ta dose. Tu t’exprimas en prose et utile te seront toutes les choses »

J’ai osé, j’ai écris et j’ai mûri, durci s’est faite ma tête

Et depuis je suis en quête de prose partout ou j’ose récolter une larme de rose

Et depuis il n’y a pas meilleure chose qui me sois arrivé que le fait de chercher aux moments de pause pour prendre ma dose

Michael Jackson m’a dit « Chantes, Chantes librement et s’en n’iront tous tes tourments, souvent essaye d’y aller doucement, tu verras que la vie parfois est bercée tendrement »

J’ai chanté en criant et au fond j’ai trouvé brillant de se libérer après chaque horreur que peut nous réserver cette vie qui vous arnaque sans soucis

Ali Farka Touré m’a dit « Joues, Joues de cet instrument fantastique

Ça deviendra ton antalgie. Fanatique du monde parallèle tu deviendras celle qui par rappel se souviendra de ceux qui t’entourent »

Et j’ai pris ma guitare et bizarre furent les moments ou je me suis sentie seule, entourée d’être qui m’empêche d’être le seul être à mettre en valeur les couleurs de ma vie

Tupac m’a dit « Fonces, Fonces et dit leur ce qu’il leur défonce. Ne pense pas aux risques quand tu fais tes lyrics car si tu te dis engager, tu dois te sentir enragé. Fier d’étaler tes peurs et dégager tes craintes. Maintes selon les fois où tu te feras interrogé, interrogé, interpeller ou pire incarcérer » Sur ce j’ai foncé, foncé en serrant les dents et détalé

Comme emballée, j’ai déballé tout ce que j’avais a dénoncé

Aujourd’hui je me retrouve à me prononcer sur tout ce qui se passe et me dépasse

Ils m’ont dit, j’ai compris et puis j’ai pris tous ce qu’ils m’ont dit en compte

Et aujourd’hui, je ne regrette pas d’avoir osé essayer et pratiquer

Translation
The poet believes that the most rewarding way to live life is with a daring and fearless heart. She highlights influential figures, such Ndiaga Mbaye, Tupac Shakur and Ali Farka Touré, that have inspired and given her faith in her choice to live as a brave, daring, and wandering soul.

How does this featured poem make you feel?

  • Amazement (1)
  • Pride (2)
  • Optimism (2)
  • Anger (0)
  • Delight (1)
  • Inspiration (1)
  • Reflection (1)
  • Captivation (0)
  • Peace (0)
  • Amusement (0)
  • Sorrow (0)
  • Vigour (0)
  • Hope (1)
  • Sadness (0)
  • Fear (0)
  • Jubilation (1)

Comments

Your email address will not be published.

Biography

Dieynaba Sidibé, known as Zeina or Zeinixx, is a slam poet, visual and graffiti artist from Senegal.

Zeinixx is a self-taught artist who started painting in 2004 at the tender age of 14. In 2009 she became the very first female graffiti artist. Renowned Senegalese graffiti artist Grafixx al Mukhtar has mentored her since the beginning of her career, and as homage to him she named herself Zeinixx, which is a fusion of her name Zeina and his name Grafixx.

Zeinixx has performed and exhibited her work at both local and international festivals.

Zeinixx

Biography

Dieynaba Sidibé, known as Zeina or Zeinixx, is a slam poet, visual and graffiti artist from Senegal.

Zeinixx is a self-taught artist who started painting in 2004 at the tender age of 14. In 2009 she became the very first female graffiti artist. Renowned Senegalese graffiti artist Grafixx al Mukhtar has mentored her since the beginning of her career, and as homage to him she named herself Zeinixx, which is a fusion of her name Zeina and his name Grafixx.

Zeinixx has performed and exhibited her work at both local and international festivals.

Featured Poem:

Ont Dit

Enlarge poem

Leonard De Vinci m’a dit « Peins et tu n’auras plus faim »

Fin de l’histoire qui débute juste là

La fille folle qui fait la môle

Folle des couleurs qui lui donnent chaleur et douceur,

Stupeur, ils m’ont parlé et là j’me suis lâchée

Eclatée en mille, je me suis dispersée dans le monde,

Et partout comme une onde marquée

Et je me recueille sur une tombe d’un homme qui fut une bombe.

Sombre fut ma vie avant ces voyages infinis,

Ou partout je partage beau temps ou orage,

Avec tous ces grands hommes qui m’ont toujours donné courage

De Vinci m’a dit « Peins, Peins et toute ta vie tu auras un repas et là tu gagneras ton pain et prendra des pains dans des mares parfumées de tin »

Un jour je me suis réveillé et j’ai peins et là c’étais la fin d’une obscurité qui a fait jaillir mes sceptres de dignité

Senghor m’a dit « Oses, Oses et là tu prendra une pause, ta vie seras rose et inspiration seras ta dose. Tu t’exprimas en prose et utile te seront toutes les choses »

J’ai osé, j’ai écris et j’ai mûri, durci s’est faite ma tête

Et depuis je suis en quête de prose partout ou j’ose récolter une larme de rose

Et depuis il n’y a pas meilleure chose qui me sois arrivé que le fait de chercher aux moments de pause pour prendre ma dose

Michael Jackson m’a dit « Chantes, Chantes librement et s’en n’iront tous tes tourments, souvent essaye d’y aller doucement, tu verras que la vie parfois est bercée tendrement »

J’ai chanté en criant et au fond j’ai trouvé brillant de se libérer après chaque horreur que peut nous réserver cette vie qui vous arnaque sans soucis

Ali Farka Touré m’a dit « Joues, Joues de cet instrument fantastique

Ça deviendra ton antalgie. Fanatique du monde parallèle tu deviendras celle qui par rappel se souviendra de ceux qui t’entourent »

Et j’ai pris ma guitare et bizarre furent les moments ou je me suis sentie seule, entourée d’être qui m’empêche d’être le seul être à mettre en valeur les couleurs de ma vie

Tupac m’a dit « Fonces, Fonces et dit leur ce qu’il leur défonce. Ne pense pas aux risques quand tu fais tes lyrics car si tu te dis engager, tu dois te sentir enragé. Fier d’étaler tes peurs et dégager tes craintes. Maintes selon les fois où tu te feras interrogé, interrogé, interpeller ou pire incarcérer » Sur ce j’ai foncé, foncé en serrant les dents et détalé

Comme emballée, j’ai déballé tout ce que j’avais a dénoncé

Aujourd’hui je me retrouve à me prononcer sur tout ce qui se passe et me dépasse

Ils m’ont dit, j’ai compris et puis j’ai pris tous ce qu’ils m’ont dit en compte

Et aujourd’hui, je ne regrette pas d’avoir osé essayer et pratiquer

Translation
The poet believes that the most rewarding way to live life is with a daring and fearless heart. She highlights influential figures, such Ndiaga Mbaye, Tupac Shakur and Ali Farka Touré, that have inspired and given her faith in her choice to live as a brave, daring, and wandering soul.

How does this featured poem make you feel?

  • Amazement (1)
  • Pride (2)
  • Optimism (2)
  • Anger (0)
  • Delight (1)
  • Inspiration (1)
  • Reflection (1)
  • Captivation (0)
  • Peace (0)
  • Amusement (0)
  • Sorrow (0)
  • Vigour (0)
  • Hope (1)
  • Sadness (0)
  • Fear (0)
  • Jubilation (1)

Comments

Your email address will not be published.