Spotlighting Pan-African Poetry

Biography

Brayan Back

Featured Poem:

Des mots

Enlarge poem

des mots …
rien que des mots ….
des mots qui ont été pour moi le plus fort des alliés le plus fidèles des amis ….
des mots au sens bien enfouie

des mots et rien que des mots c’est ceux a quoi j’ai recours pour dessiner sur mes cieux des horizons que seule je comprendrai, des étoiles que seul je verrai

des mots rien que des mots pour t’ouvrir les portes de mon monde.. des mots mes mots te donnerons accès a mes rêves a mes cieux

des mots pour te nommé ma reine des mots es tout ce que j’ai ?? les mots sont ma précieuse monnaie

qui m’a toujours accompagné
as su me consoler
me bercer quand il le fallait.

des mots que je retrouve plus le moment ou je brûle d’envie sur tout les cieux ..

dessiner …
graver …

crier qu’au prêt de toi ma place aurai du être crée …..

.des mots,
des soupires c’est tout ce que je trouve en mois jour et nuit autrement je
me suis connu …..

.pour m’exprimer je peine a débuter comment vais je terminer
. mes mots mes fidèles compagnons que je retrouve plus eux avant moi ont
compris que comme compagnon j’avais trouvé

un être qui a su me charmé plus qu’ils n’ont jamais fais

en vain j’ai essayé de les prier au prêt de moi rester
.en vain je disais au prêt de vous j’ai grandi et avec vous j’ai tout connu

mes mots se sont enfin prononcer pour me dire que telle une mère ils ont su me
garder .
me protéger ,
me consoler

que toutes mes confidences ils ont gardé
comme chaque mère c’est le temps de céder une place a une fée,

qui par sa beauté m’a ensorcelé avec sa douce m’a réconforter et par sa présence m’a enchanté

convaincu oh je ne le suis : dire adieu a ceux que toute ma vie j’ai connu je disait mais non je vous pleurerai

loin de vous je ne serai jamais ce que je suis

besoin de vous je le crie

prêta de moi je vous pris de rester

a ma naissance vous m’avez jurer que pour l’éternité on s’aimerai
j’ai parler et parlé pleurer puis crier

a la fin j’ai compris que les plus beaux des
mots j’ai trouver en ta présence ma chérie
c’est la que mes mots ont céder

place tel qu’un soleil s’éclipse pour céder place a un être mieux apprécier

une lune nuit si belle pour éclairer les nuits douce de l’éternité

des étoile qui vers des horizons font prolongé les rêves qu’on ne cesse de semer

mes mots oh mon deuil ne sera jamais fini je peine

a trouver “les paroles” pour vous prier a ce moment la de m’aider de vous mon besoin se fait clamer

sans vous je ne saurai plaire a la déesse qui a ses pieds m’a eu

j’en ai tellement envie et vous qui m’avez jamais déçu

je vous pris de m’accompagner encore dans ce voyage prévu

devant ses mots qui me fascine me protégé

devant sa douceur me trouver une autre façon de dire :ma reine tu me plaie
dans mon monde je t’ai fait une chaise sur mes cieux ancré

sur laquelle je t’ai graver que pour l’éternité y aura en moi un fragment qui t’appartiendrai …….
mes mots ….
mes mots ……
mes mots encore une fois un mauvais tour vous m’avez jouer
et a la fin je me suis saouler
qu’une simple expression je cherchais
dire oh toi ma belle
je te kiffe
t’as su m’ensorcelé
et j’ai su t’aimer
une place en moi tu as eu
sur mes rêves tu as gouverner
dans mes cieux tu as tenu la place de la lune
pour qu’a chaque nuit

moi le mortel dans les rues j’errerai

sur chaque Flac d’eau admirer le reflet de ta beauté

ma lune je trouve plus mes mots pour te remercier

non de rien que d’exister et de ma vie faire partie

quoi que l’avenir nous a garder

bien enfouie dans les creux de l’éternité

heureux je le suis et je le serai

car au fond de moi revis un fragment

que j’ai cru perdre a tout jamais

une sensation que je ne pourrai m’empêché d’apprécier

ingrat jamais je le serai

alors “mes mots” je remercie

l’ombre de quelque instant j’ai pu planer

et il me restera qu’a te remercier non de rien que d’avoir patienter de me lire tout le temps que tu as fait

chapeau bas je te le dis comme toujours je le dirai

et je m’en excuse de t’avoir saouler

le courage me manque pour relire tout ce que j’ai déjà placer

du courage il m’en a fallu pour a la fin le partagé

comme tu le sais au grand je me suis toujours mesuré

mais a la fin mes mots m’ont toujours trahis ………..

Translation
This poem is an ode to words and the utopic worlds they can create, the poet says, “Words, just words, in you I find refuge, to dream up galaxies, with horizons that only I can understand, of stars that only I can see.”

S

How does this featured poem make you feel?

  • Amazement (0)
  • Pride (0)
  • Optimism (0)
  • Anger (0)
  • Delight (0)
  • Inspiration (0)
  • Reflection (0)
  • Captivation (0)
  • Peace (1)
  • Amusement (1)
  • Sorrow (0)
  • Vigour (0)
  • Hope (0)
  • Sadness (0)
  • Fear (0)
  • Jubilation (0)

Comments

Your email address will not be published.

Biography

Moncef, commonly known by his pseudonym Brayan Retour, is Algerian poet who was born and raised in Constantine. Writing poetry is his biggest passion and he uses it as an escape from his day job as an architect.

Brayan Back

S
S

Biography

Moncef, commonly known by his pseudonym Brayan Retour, is Algerian poet who was born and raised in Constantine. Writing poetry is his biggest passion and he uses it as an escape from his day job as an architect.

Featured Poem:

Des mots

Enlarge poem

des mots …
rien que des mots ….
des mots qui ont été pour moi le plus fort des alliés le plus fidèles des amis ….
des mots au sens bien enfouie

des mots et rien que des mots c’est ceux a quoi j’ai recours pour dessiner sur mes cieux des horizons que seule je comprendrai, des étoiles que seul je verrai

des mots rien que des mots pour t’ouvrir les portes de mon monde.. des mots mes mots te donnerons accès a mes rêves a mes cieux

des mots pour te nommé ma reine des mots es tout ce que j’ai ?? les mots sont ma précieuse monnaie

qui m’a toujours accompagné
as su me consoler
me bercer quand il le fallait.

des mots que je retrouve plus le moment ou je brûle d’envie sur tout les cieux ..

dessiner …
graver …

crier qu’au prêt de toi ma place aurai du être crée …..

.des mots,
des soupires c’est tout ce que je trouve en mois jour et nuit autrement je
me suis connu …..

.pour m’exprimer je peine a débuter comment vais je terminer
. mes mots mes fidèles compagnons que je retrouve plus eux avant moi ont
compris que comme compagnon j’avais trouvé

un être qui a su me charmé plus qu’ils n’ont jamais fais

en vain j’ai essayé de les prier au prêt de moi rester
.en vain je disais au prêt de vous j’ai grandi et avec vous j’ai tout connu

mes mots se sont enfin prononcer pour me dire que telle une mère ils ont su me
garder .
me protéger ,
me consoler

que toutes mes confidences ils ont gardé
comme chaque mère c’est le temps de céder une place a une fée,

qui par sa beauté m’a ensorcelé avec sa douce m’a réconforter et par sa présence m’a enchanté

convaincu oh je ne le suis : dire adieu a ceux que toute ma vie j’ai connu je disait mais non je vous pleurerai

loin de vous je ne serai jamais ce que je suis

besoin de vous je le crie

prêta de moi je vous pris de rester

a ma naissance vous m’avez jurer que pour l’éternité on s’aimerai
j’ai parler et parlé pleurer puis crier

a la fin j’ai compris que les plus beaux des
mots j’ai trouver en ta présence ma chérie
c’est la que mes mots ont céder

place tel qu’un soleil s’éclipse pour céder place a un être mieux apprécier

une lune nuit si belle pour éclairer les nuits douce de l’éternité

des étoile qui vers des horizons font prolongé les rêves qu’on ne cesse de semer

mes mots oh mon deuil ne sera jamais fini je peine

a trouver “les paroles” pour vous prier a ce moment la de m’aider de vous mon besoin se fait clamer

sans vous je ne saurai plaire a la déesse qui a ses pieds m’a eu

j’en ai tellement envie et vous qui m’avez jamais déçu

je vous pris de m’accompagner encore dans ce voyage prévu

devant ses mots qui me fascine me protégé

devant sa douceur me trouver une autre façon de dire :ma reine tu me plaie
dans mon monde je t’ai fait une chaise sur mes cieux ancré

sur laquelle je t’ai graver que pour l’éternité y aura en moi un fragment qui t’appartiendrai …….
mes mots ….
mes mots ……
mes mots encore une fois un mauvais tour vous m’avez jouer
et a la fin je me suis saouler
qu’une simple expression je cherchais
dire oh toi ma belle
je te kiffe
t’as su m’ensorcelé
et j’ai su t’aimer
une place en moi tu as eu
sur mes rêves tu as gouverner
dans mes cieux tu as tenu la place de la lune
pour qu’a chaque nuit

moi le mortel dans les rues j’errerai

sur chaque Flac d’eau admirer le reflet de ta beauté

ma lune je trouve plus mes mots pour te remercier

non de rien que d’exister et de ma vie faire partie

quoi que l’avenir nous a garder

bien enfouie dans les creux de l’éternité

heureux je le suis et je le serai

car au fond de moi revis un fragment

que j’ai cru perdre a tout jamais

une sensation que je ne pourrai m’empêché d’apprécier

ingrat jamais je le serai

alors “mes mots” je remercie

l’ombre de quelque instant j’ai pu planer

et il me restera qu’a te remercier non de rien que d’avoir patienter de me lire tout le temps que tu as fait

chapeau bas je te le dis comme toujours je le dirai

et je m’en excuse de t’avoir saouler

le courage me manque pour relire tout ce que j’ai déjà placer

du courage il m’en a fallu pour a la fin le partagé

comme tu le sais au grand je me suis toujours mesuré

mais a la fin mes mots m’ont toujours trahis ………..

Translation
This poem is an ode to words and the utopic worlds they can create, the poet says, “Words, just words, in you I find refuge, to dream up galaxies, with horizons that only I can understand, of stars that only I can see.”

How does this featured poem make you feel?

  • Amazement (0)
  • Pride (0)
  • Optimism (0)
  • Anger (0)
  • Delight (0)
  • Inspiration (0)
  • Reflection (0)
  • Captivation (0)
  • Peace (1)
  • Amusement (1)
  • Sorrow (0)
  • Vigour (0)
  • Hope (0)
  • Sadness (0)
  • Fear (0)
  • Jubilation (0)

Comments

Your email address will not be published.